CHARTE DE PROTECTION CONTRE L’EXPLOITATION ET LES ABUS SEXUELS

G.A.P.P.-Afrique est une organisation non gouvernementale à but non lucratif qui intervient dans le but de :

  • promouvoir de la liberté d’association, de presse, d’expression, de réunion et d’assemblée pacifique par l’appui aux réformes législatives et réglementaires pour un environnement juridique favorable aux associations, journalistes et acteurs de la société civile;
  • lutter contre la torture, les traitements inhumains et dégradants, la lutte pour l’abolition de la peine de mort, l’humanisation des lieux de détention et un appui juridique et judiciaire aux personnes privées de liberté.

Fondée en 2002, son action repose sur les valeurs de solidarité, de justice, de dignité humaine, d’égalité des droits et des chances pour toutes les personnes ainsi que sur le respect pour la diversité et la cohabitation pacifique, en portant une attention particulière aux personnes les plus vulnérables. En se basant sur la détermination de G.A.P.P.-Afrique à promouvoir dans son travail les principes fondamentaux relatifs à l’exploitation et aux abus sexuels contenu dans les :

  • Déclaration de Whistler sur la protection contre l’exploitation sexuelle et les mauvais traitements dans le domaine de l’aide internationale
  • Tidewater Joint Statement on Combating Sexual Exploitation and Abuse in the Development and Humanitarian Sectors
  • Engagement des leaders du CCCI à prévenir et à combattre l’inconduite sexuelle
  • Les Six Principes Fondamentaux du CPI Relatifs à l’Exploitation et aux Abus Sexuels),

G.A.P.P.-Afrique s’engage à prévenir activement les actes d’EAS au sein de son propre personnel et de ses collaborateurs, et de répondre aux incidents EAS qui sont perpétrés contre ses bénéficiaires ou d’autres membres de la communauté, conformément à la Déclaration d’Engagement à Éliminer l’Exploitation et les Abus Sexuels commis par le Personnel, ou pas, de l’ONU[1] et les Standards Minimums Opérationnels pour la Protection contre l’Exploitation et les Abus Sexuels par son propre Personnel[2]. G.A.P.P.-Afrique reconnaît avoir la responsabilité de contribuer à la lutte de la communauté humanitaire contre l’exploitation et les abus sexuels, et de remplir cet engagement dans toutes ses opérations de réponse humanitaire afin de renforcer la redevabilité auprès des populations touchées.

Cette charte repose sur des valeurs, des principes et des convictions communes et elle décrit les mesures qui seront prises afin d’assurer la protection contre l’exploitation et les abus sexuels. La Charte de Protection contre l’Exploitation et les Abus Sexuels a été adoptée par le Secrétaire Général en Septembre 2017.

[1] Déclaration d’Engagement à Éliminer l’Exploitation et les Abus Sexuels commis par le Personnel, ou pas, de l’ONU, Août 2008 et revue en Décembre 2011

[2] Standards Minimums Opérationnels pour la Protection contre l’Exploitation et les Abus Sexuels par son propre Personnel (SMO-PEAS), Avril 2012.

 


Partager

Le Groupe d'action pour le progrès et la paix est une association internationale présente au Bénin, au Mali, en France et au Canada

Partenaires